Shiatsu Yoseido

Yo Sei Do - Shiatsu academy - Bruxelles
Shiatsu Familial

Shiatsu Familial

Cours d’initiation au shiatsu familial.

 

Pour toutes choses, on apprend beaucoup mieux quand on commence dès le plus jeune âge. Il en va de même pour le shiatsu. Pour apprendre le piano, ou le violoncelle, on a besoin d’avoir un bon professeur, et pour bien maîtriser la technique cela va prendre pas mal de temps. Par contre pour commencer à apprendre le shiatsu de base c’est très facile, car c’est simplement une manière de communiquer avec l’autre.

Dès qu’on est tout petit, même bébé, on imite les gestes et la voix de la mère. C’est ainsi que les bébés apprennent la langue maternelle. Le toucher est quelque chose de fondamental pour développer la confiance et le sentiment de bien-être, qui permettront plus tard, à l’âge adulte, d’avoir un sentiment d’appartenance avec les autres personnes, d’élargir son esprit et d’aider les autres quand ils sont stressés et désespérés.

On développe l’apprentissage des émotions avant que notre cerveau intellectuel ne se développe. C’est la raison pour laquelle, lorsqu’un bébé se sent rejeté par sa mère, ou si l’accouchement a été très difficile, plus tard il aura le sentiment d’être abandonné ou rejeté, ce qui pourra développer chez lui des sentiments d’amertume, d’anxiété ou de haine.

Plus tard, pour apprendre l’éthique, la moralité ou bien se comporter en société, une personne rejetée dans son enfance aura du mal. Pour se conformer à une bonne conduite en société, le cerveau intellectuel a moins d’importance que les différentes émotions qu’on a développées durant le tout jeune âge. Il y a un dicton qui dit qu’on a plus facile à mettre en forme le fer tant qu’il est chaud et malléable.

L’apprentissage du shiatsu familial a ceci de bien c’est qu’il fonctionne dans les deux sens. Les parents vont apprendre l’amour, la tendresse et l’attention à leurs enfants, mais dans le même temps les enfants vont également apprendre à leur parents amour, affection et attention. En travaillant pour débloquer la nuque, le dos, les crispations du ventre, on va créer des deux côtés, grâce au contact corporel, un lien très fort et intime.

Les enfants peuvent marcher sur le dos de leurs parents avec leurs pieds, ou appuyer avec leurs pouces sur la tête. Les parents appuyant avec leurs pouces sur le dos, les jambes et les bras des enfants. Au moins une fois par semaine, ils peuvent s’exercer ensemble, par exemple le week-end. On peut y consacrer une demi-heure ou une heure. Ce qui est important c’est de le faire régulièrement au moins trois ou quatre fois par mois.

Les enfants apprennent très vite de leurs parents, aussi ce serait bien qu’ils fassent également le shiatsu avec leurs grands-parents, s’ils sont toujours en vie. La relation entre enfants et grands-parents développe à travers le shiatsu une grande affinité d’amour et de patience. Les grands-parents transmettent la patience à leurs petits-enfants. Cette patience est également importante pour leur formation psychologique.

Adultes, ils en auront beaucoup besoin pour apprendre une langue étrangère, une technique de travail, s’investir dans une relation humaine. Finalement tout commence par un bon toucher, c’est la base de tout.